• Paroles de maîtres

    Lues ou entendues, des petites phrases d'aquarellistes au talent certain pour nous aider à mieux comprendre notre art

     

    Paroles de maîtres

     

    GERARD BASTIEN : 

        L'oeuvre doit être dans le flou mais rester précise, le flou n'est pas prétexte à faire n'importer quoi, l'essentiel est de laisser l'eau travailler. Il faut se retenir de rectifier, il faut accepter d'attendre, de laisser faire le temps et l'eau . 

     

     

     

    son site

     

     

    Paroles de maîtres

     

     

    MARC FOLLY :

    Il est faux de penser que le dessin bride la créativité, C'est en fait le contraire. Une fois le dessin réalisé (ce qui peut prendre plus d'une heure) je peux me concentrer sur les autres aspects du tableau.

         Ensuite je travaille par strates: les valeurs puis les couleurs. c'est en fait une manière de faire très classique que l'on trouve dès la Renaissance avec les grisailles .

     

    son site

     

     

    Paroles de maîtres

     

     

    MARYSE DE MAY :

         Vous débutez: commencez par un sujet simple: un citron ou un arbre.

         Vous avez des heures de vol en technique sèche: commencez par un sujet simple: un citron ou un arbre.

         Vous maîtrisez la technique humide mais vos aquarelles manquent d'âme: commencez par un sujet simple: un citron ou un arbre... Pardon je veux dire par la lumière inoubliable qui inondait le citronnier près de la terrasse de cette maison dans le midi et dont le parfum ....(son excellent livre: Peindre avec les sentiments / 2005) 

    son site

     

    Paroles de maîtres

       

    PIET LAP :

         Quand vous peignez , faites le avec célérité et détermination. En un sens, l'aquarelle est un jeu d'échec: il faut avoir prévu les prochains coups.

     

    son site

     

     

     

     

       

    Paroles de maîtres

     

     

    JOHN YARDLEY:

         Mes conseils:

         - Tenir le pinceau par le bout afin de conférer au geste fraîcheur et spontaneité.

         - Peindre debout pour libérer le geste.

         - Penser chaque geste au préalable avant d'appliquer le pinceau sur la feuille.

         - Ne pas tout dire, suggérer des éléments que le spectateur complétera par lui même.

     son site

        

      

    Paroles de maîtres

      

    MALCOLM BEATTIE :

         Lorsque je peins, quelque soit le sujet, je garde en tête que je ne peins pas des objets mais des effets de lumière sur des objets. En fait je peins des valeurs.Il convient de rester simple, de pratiquer la retenue, de ne jamais surcharger.

    son site

      

     

    Paroles de maîtres

      
     

    ROSS PATERSON :

         Le meilleur conseil à donner est de prendre le temps d'évaluer chaque étape de l'oeuvre.

         Ne déchirez jamais un tableau en cours de route; qui sait où vous auriez pu l'emmener? Certes, ce ne sera pas un chef-d'oeuvre mais votre persévérence vous aura apporté de nouvelles connaissances.

    son site

     

     

     

     

    Paroles de maîtres

     
     

    ALVARO CASTAGNET :

         Le clair obscur dans ses aquarelles:

         Pour obtenir des éclairages très intenses, je juxtapose une valeur très sombre et une valeur très claire, ce qui crée une lumière très forte.

         J'obtiens ces noirs très profonds par le mélange de 3 couleurs: outremer, alizarine et un soupçon de terre de sienne avec peu d'eau (il m'arrive de remplacer le bleu outremer par un vert viridian)

    son site

     

     

     

    Paroles de maîtres

     

    DAVID POXON :

        Le bleu céruléum ne fonctionne pas en lavis mais une simple touche ici et là éclaire toute l'oeuvre comme le ferait un diamant (2010)

    son site

     

     

     

     

     

      Le jour où... Léonard de Vinci donna une fête magique pour ...      

    LEONARD DE VINCI (1452 - 1519 :

       Sachez vous éloigner, car, lorsque vous reviendrez à votre travail, votre jugement sera plus sûr.